BEVERLY BULL

Photo : Beverly Bull, directrice régionale, Spécialistes, Solutions commerciales
Whitecourt, Alberta, Canada

BEVERLY BULL

Passion : soutenir les communautés autochtones

Mme Bull a marié son amour d’adolescence, un homme autochtone fier de ses origines. « Mes enfants sont autochtones, dit-elle, mais mes ancêtres sont des colons, et je n’ai aucune ascendance autochtone. »

D’une façon très personnelle, elle voulait étendre ses connaissances, afin de pouvoir soutenir son mari et ses enfants sur le plan culturel et intégrer des traditions et des savoirs ancestraux dans leur vie de tous les jours. Or, ce qu’elle a découvert, c’est un énorme fossé en termes de connaissances.

Après avoir suivi un cours gratuit donné par l’Université de l’Alberta, Mme Bull a découvert qu’elle pouvait approfondir sa sensibilisation à la culture autochtone. RBC l’a appuyée dans son désir de devenir une alliée en lui permettant de participer, en 2021, au programme d’apprentissage sur l’impact social, qui jumelle des employés de RBC avec des organismes sans but lucratif. Mme Bull a été jumelée avec une organisation qui se consacre aux personnes noires, autochtones ou de couleur. « Cette expérience m’a ouvert les yeux et m’a aidée à comprendre ce que je peux faire pour avoir un impact dans ce domaine, explique-t-elle.

Mme Bull nous confie qu’elle a exprimé très ouvertement son désir de soutenir les communautés autochtones, et RBC n’a pas hésité à l’aider à concrétiser son ambition. En fait, dans ses fonctions précédentes de spécialiste, Dépôts, elle s’occupait des marchés autochtones.

Dans ses temps libres, elle s’implique auprès du club de hockey de ses enfants. En outre, elle travaille avec son mari à veiller à ce que ses enfants et d’autres jeunes autochtones de l’Alberta puissent jouer au hockey de compétition et participer aux championnats provinciaux Native Hockey Alberta.

Dans les années 1990, avant de se joindre à RBC Gestion de patrimoine, Mark Gorius était en service actif dans l’armée. Pendant ses 15 premières années au sein de l’entreprise, il n’y avait pas de groupe-ressource d’employés dédiés aux anciens combattants. Certains de ses collègues et lui en ont donc créé un : RBC Vets. Il a été membre du premier conseil d’administration du groupe et, il y a environ quatre ans, il en a pris la présidence.

« Avant de devenir membre de RBC Vets, je ne consacrais pas beaucoup de temps à aider les anciens combattants ou la communauté des ex-militaires, avance-t-il. Mais quand nous avons créé le groupe et que mes enfants sont partis à l’université, j’avais la liberté nécessaire pour m’impliquer plus activement et soutenir les causes qui touchent les anciens combattants. »

M. Gorius révèle que RBC offre une aide inestimable chaque fois que le groupe organise une activité ou un événement, qu’il s’agisse de placer des drapeaux sur les pierres tombales du cimetière national de Fort Snelling, de participer au Patriot Challenge, d’envoyer des colis aux troupes ou de collecter des jouets pour les enfants des militaires à l’occasion des fêtes de Noël.

« Nous ne faisons pas qu’aider les anciens combattants, dit-il, nous prêtons aussi assistance aux militaires actuellement en service et aux membres de leur famille. » M. Gorius fait également du bénévolat à l’hôpital des anciens combattants. « Ce sont des choses que je ne faisais pas nécessairement avant de diriger RBC Vets », précise-t-il.

L’an dernier, RBC Vets a co-organisé un événement avec Fierté RBC, au cours duquel un homme transgenre ayant servi dans la Garde nationale du Minnesota a pris la parole. « Nous collaborons avec d’autres groupes-ressources d’employés de RBC, car nous sommes tous dans le même bateau. Ici, tout le monde s’entraide. »



Un mot de nos avocats

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n'a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d'autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.