Sa décision de quitter RBC n’a pas été des plus faciles, mais elle est partie en gardant de bons souvenirs de son travail et de ses collègues.

Son nouveau rôle représentait une promotion, mais elle s’est vite rendu compte que son rôle d’experte-conseil ne lui procurait pas la même expérience que celle à RBC.

« J’ai su en l’espace d’un mois que le rôle d’experte-conseil n’était pas pour moi, reconnaît Tara. J’ai donc pris contact avec mes anciens collègues de RBC à propos d’un rôle au sein de l’équipe Résilience opérationnelle et j’ai décidé de poser ma candidature. »

Poser sa candidature était la partie facile. Tara admet qu’elle a dû faire preuve d’humilité et de transparence pour expliquer aux dirigeants les motifs de son départ et de son désir de revenir.

« J’aurais dû être plus ouverte avec eux, et leur faire part de mes aspirations professionnelles, déclare Tara. J’aurais aimé me rendre compte alors que les dirigeants de RBC encouragent les conversations franches sur le perfectionnement des aptitudes et la croissance professionnelle. »

Ces conversations difficiles en valaient la peine. Elle est revenue à RBC en janvier 2023 à titre de directrice, Résilience opérationnelle au secteur des Services bancaires canadiens. Tara n’a quitté RBC que pour huit mois, mais assez pour tirer des leçons de ce qu’elle a appris.

« C’était une mauvaise décision, mais je ne dirais pas une erreur, confesse-t-elle. J’ai découvert où je voulais être et ne pas être, et avec qui je veux travailler. C’est là une preuve d’excellence. Au bout du compte, mon expérience ailleurs m’a permis de réaliser que RBC est une entreprise où je peux être efficace et fidèle aux valeurs et aux comportements dont s’inspirent les dirigeants. »



Un mot de nos avocats

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n'a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d'autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.