Ce n’est pas tout : Jessica a la liberté d’élargir sa clientèle à sa façon. 

« Mon autonomie de conseillère me permet d’offrir des solutions créatives, auxquelles je pense d’ailleurs souvent quand je ne suis pas au bureau – par exemple en visite chez un client ou alors que j’assiste à une conférence. Parfois même, je travaille en n’ayant pas l’impression de travailler ! » 

Selon Jessica, des gens hésitent peut-être à intégrer ce secteur, parce qu'ils croient devoir posséder une connaissance approfondie de la finance. Toutefois, explique-t-elle, ce savoir peut s’acquérir.

RBC Dominion valeurs mobilières offre aux nouveaux conseillers une formation complète sur ses produits et services, et on y obtient du soutien de la part des collègues. Des groupes internes, comme le Comité consultatif des femmes de RBC, permettent aux conseillers de réseauter et de partager les pratiques exemplaires.

« RBC offre le soutien et les ressources requises. On apprend très vite tout ce qu’il faut pour réussir », explique Jessica.



Un mot de nos avocats

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n'a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d'autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.