Christina Ho: Stepping Out of Our Comfort Zones
Rebeccah Slaunwhite    |  Conseillère en services financiers  

Agir pour ma collectivité 

Dans son enfance, Rebeccah Slaunwhite ne rêvait que d’une chose : entrer dans la GRC, et ainsi, se disait-elle, être en position idéale pour aider sa communauté, la Première Nation des Micmacs. « Quand j’étais jeune, il y avait très peu d’Autochtones dans des rôles de leaders, et donc je voyais là ce qui me semblait être une piste extraordinaire pour favoriser des changements réels. »
 
Mais les rêves qui habitaient Rebeccah Slaunwhite ne pouvaient la préparer à la réalité du travail dans un corps policier. Et rien ne l’avait préparée non plus au choc qu’elle a ressenti lorsqu’elle s’est rendu compte que le rôle dont elle avait tant rêvé ne correspondait pas, en définitive, à ce qu’elle attendait véritablement de la vie. 

« J’ai célébré mon dix-neuvième anniversaire à la Division Dépôt de la GRC, à Regina, et j’ai fait mon stage sur la réserve des Micmacs d’Indian Brook. Mais ce que je ressentais, c’est de l’impuissance. » Rebeccah Slaunwhite se sentait dépassée par l’ensemble de la situation dans laquelle elle se trouvait. « J’étais inquiète, je ne dormais pas bien, et je savais que ce travail ne me convenait pas. »

« Je suis une personne qui aime prendre soin des autres et qui a vraiment à cœur d’aider les gens. Toute ma vie, j’avais rêvé d’aider mes semblables, mais j’ai compris qu’il devait exister une autre façon pour moi d’y parvenir. »

Encouragée par son père, elle a relevé un nouveau défi en retournant à l’université. C’est là qu’elle a entendu parler du Programme de stages pour étudiants autochtones de RBC, et elle s’est fait proposer un stage de trois ans. Ce programme a joué un grand rôle dans le parcours de Rebeccah Slaunwhite au sein de RBC, et il revêt pour elle une importance particulière. « Être une femme autochtone au Canada signifie être la descendante de gens qui ont survécu dans un monde qui cherchait à se débarrasser d’eux. Je fais partie d’un peuple résilient qui possède une culture merveilleuse. J’ai trouvé à RBC un milieu inspirant qui m’aide à actualiser mon potentiel. » 

Malgré son enthousiasme, Rebeccah se sentait intimidée à l’idée de travailler dans une banque alors qu’elle ne possédait pas d’expérience et qu’elle avait fait des études en sciences. De plus, elle se demandait si les valeurs de RBC étaient en accord avec les siennes. Cependant, au fil du parcours qui l’a amenée du poste de caissière à celui de conseillère financière, elle a acquis la certitude que la Banque partageait ses valeurs. « RBC m’encourage à être moi-même et à célébrer ma culture, dit-elle. En conjuguant la vision propre aux entreprises et la vision autochtone – selon l’approche traditionnelle de la “double perspective” –, je peux m’inspirer à la fois des connaissances des Autochtones et des modes de pensée modernes. » 

« Mon employeur se préoccupe véritablement de moi et de mon développement, ajoute-t-elle. Je n’ai jamais envisagé d’aller travailler ailleurs. » Son enthousiasme ne tient cependant pas uniquement aux possibilités de progression de carrière qu’elle entrevoit. Elle considère en effet que son rôle à RBC lui donne une occasion de contribuer au mieux-être de sa communauté, comme elle rêvait de le faire en devenant membre d’un corps de police. Et ce n’est qu’un début, selon elle, car elle croit que sa principale contribution est encore à venir. À l’heure actuelle, Rebeccah Slaunwhite occupe bénévolement le rôle de coprésidente du Groupe-ressource des employés RBC Royal Eagles de la région de l’Atlantique, qui favorise le recrutement et le maintien en poste d’employés autochtones, ainsi que les occasions de réseautage et de mentorat s’adressant à ces employés. 

À l’image d’autres femmes autochtones, qui jouent traditionnellement un rôle central en tant que leaders dans leurs communautés, Rebeccah rêve d’accéder à des fonctions plus importantes à RBC afin d’être en mesure de favoriser des changements positifs tout en étant en contact avec sa culture. 
​​​​​​​
« Je veux jouer un rôle dans lequel je pourrai travailler avec des gens afin de cerner et d’accroître leurs forces, de façon à ce que nous formions une équipe gagnante, dit-elle. Servir les autres est une motivation fondamentale pour moi. » 
« C’est en s’engageant dans la collectivité et en aidant les autres qu’on suscite de véritables changements. » 


Christina Ho

Rebeccah Slaunwhite  

Conseillère en services financiers  

Lire leurs témoignages.

Ayesha Zubair
« Les milieux ouverts et sécuritaires favorisent l’imagination et la créativité. » 
Ilika Mohan
« J’ai vraiment dépassé les objectifs que je m’étais fixés. »