Christina Ho: Stepping Out of Our Comfort Zones
Philip Hayford  |  Directeur de comptes commerciaux 

Créer des milieux de travail positifs 

« La diversité et l’inclusion ne sont pas des valeurs que sur papier à RBC, » déclare Philip Hayford, directeur de comptes commerciaux. « Elles sont bien présentes et sont profondément ancrées dans notre façon de travailler ensemble, et de servir notre collectivité. » Ces valeurs ont eu une influence directe sur Philip qui croit qu’elles l’ont inspiré à réaliser son potentiel et à effectuer des changements importants dans tous les aspects de sa vie.

Philip est un spécialiste des Marchés diversifiés et vient en aide aux entreprises de taille moyenne du secteur industriel. Chaque client étant différent, il adapte son approche et travaille étroitement avec chacun d’eux pour mieux comprendre leurs besoins. C’est ainsi qu’il peut leur offrir le meilleur soutien en proposant des solutions de crédit et des conseils financiers sur mesure. « C’est habituellement la partie la plus emballante et la plus créative de mon rôle, » indique Philip. « Quand tout est bien fait, les liens avec le client sont plus solides. »

Le fait d’aider les entreprises à atteindre leurs objectifs est très satisfaisant pour Philip. Non seulement les clients sont plus heureux, mais il est à même de constater l’incidence de leur succès à grande échelle sur la vie de leurs employés et sur l’économie locale. « C’est un plaisir pour moi de pouvoir participer chaque jour à ce mouvement, » dit-il. 

Philip affirme devoir à l’incroyable programme de formation de RBC sa capacité d’aider ses clients de façon aussi importante. Le programme du cours était bien conçu et il a pu apprendre directement de ses mentors. « En gros, ça a été l’expérience de formation la plus extraordinaire à laquelle j’ai participé, » ajoute-t-il. « Cette expérience m’a préparé à être efficace dès que j’ai eu mes propres clients. »

Il continue d’apprendre et d’avancer tous les jours grâce à son supérieur qui l’épaule et aux membres de son équipe qui s’intéressent à son évolution. « RBC possède une culture d’entreprise fantastique, conçue pour créer des équipes composées de gens fabuleux qui se respectent et s’entraident, » poursuit Philip. « C’est un milieu de travail formidable. Un milieu de travail sûr et stimulant est propice à la bonne santé et à la satisfaction des employés. »

Philip trouve aussi une immense satisfaction dans un autre volet de sa vie à RBC : la possibilité de s’engager de différentes façons dans la collectivité. Il fait partie de deux groupes-ressources d’employés : le groupe Royal Eagles et le Réseau des professionnels noirs. Le premier groupe est composé d’employés autochtones et non autochtones qui collaborent pour faire mieux connaître et appuyer la culture autochtone à RBC. Le second groupe accroît l’engagement des employés noirs et agit auprès de diverses communautés ethniques desservies par RBC.

Philip a collaboré étroitement avec ces deux groupes. En tant que membre du Réseau des professionnels noirs, il a donné des conférences dans le cadre d’un programme d’entrepreneuriat de l’université de l’Alberta destiné aux jeunes noirs. Il a ainsi entretenu une trentaine d’étudiants sur les fondements du démarrage d’une entreprise. « On a été épatés par la réceptivité des étudiants et de la rapidité à laquelle ils apprenaient, » affirme Philip. « C’était extrêmement gratifiant. »

Il s’est aussi engagé auprès du Council of Canadians of African and Caribbean Heritage (CCACH). Le CCACH appuie la communauté noire de nombreuses façons. L’une d’elles est le tutorat des jeunes. « Enfant, j’y ai reçu du tutorat. Une fois à l’université, j’y suis retourné comme tuteur pendant trois ans et demi, » ajoute Philip. 

Grâce à cet engagement, RBC a remis au CCACH le don le plus important que l’organisme n’a jamais reçu pour son programme de tutorat. « Le CCACH n’en revenait pas de l’appui de RBC et était emballé par les répercussions que cette commandite aura sur la vie de jeunes noirs, » poursuit Philip.

Philip lui-même a bénéficié de l’attention et du soutien de RBC sur le plan personnel. Le meurtre de George Floyd a bouleversé Philip et son directeur l’a remarqué. « Il a pris le temps de parler avec moi et m’a permis d’assimiler ce que je vivais, » dit-il. « Dans une telle situation, je ne pouvais pas rêver d’une meilleure attitude de la part de mon supérieur. »

Le vice-président qui a embauché Philip a aussi pris de ses nouvelles quelques jours plus tard. « Et ça ne s’est pas arrêté là, » déclare Philip. « Notre président, Dave McKay, a convié des leaders noirs de l’organisation à une table ronde. Il a invité tout le monde à changer sa perception et sa compréhension d’autrui, à apprendre réellement ce que chacun vit. Je me suis senti vraiment honoré de toute l’attention que RBC a manifestée à mon égard, pour assurer mon bien-être, de mon supérieur direct jusqu’au président. »

​​​​​​​
Christina Ho

Philip Hayford

Directeur de comptes commerciaux 

Lire leurs témoignages.

Ayesha Zubair
« Les milieux ouverts et sécuritaires favorisent l’imagination et la créativité. » 
Ilika Mohan
« Mes supérieurs ont toujours pleinement soutenu mon apprentissage et mon avancement professionnel. »