Christina Ho: Stepping Out of Our Comfort Zones
Ayesha Zubair | Première directrice de produit, Stratégie et innovation, Apprentissage

Préparer ma réussite 

Depuis son arrivée à RBC, Ayesha Zubair a appris que « lorsque RBC dit qu’elle fera ce qu’il faut faire, elle tient ses promesses. La banque va au-delà des attentes pour assurer à tous un traitement équitable. »

Ayesha a commencé sa carrière à la banque comme stagiaire aux RH. Elle croyait être perçue comme une stagiaire temporaire parmi tant d’autres. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle pouvait piloter un programme de mentorat pour les employés handicapés. Aujourd’hui, elle pense encore qu’il s’agit de sa plus importante contribution à la banque.

Elle a mis sur pied une section du Groupe des 3 C, le groupe-ressource pour les employés handicapés de la banque, dans les bâtiments de la rue Wellington, à Toronto. Ses recherches lui ont permis de constater que les personnes handicapées occupaient souvent des postes de niveau d’entrée sans progresser dans l’entreprise. Ayesha et son équipe ont donc décidé de lancer un programme de mentorat en jumelant six employés handicapés de niveau débutant avec des cadres supérieurs.

« Ça a été un franc succès, » déclare Ayesha. « Ce jumelage a entraîné une progression et des promotions. J’ai fait un suivi auprès de ces gens un an ou deux plus tard et j’ai vu qu’ils étaient toujours en contact avec leur mentor. J’ai trouvé l’expérience vraiment gratifiante. »

Dans sa propre carrière, Ayesha n’a fait que progresser. « Il n’y a pas de limites à votre carrière ici, » dit-elle. « RBC parvient de belle façon à encourager la mobilité interne et à reconnaître les aptitudes transférables. » 

Alors qu’elle était encore en stage, Ayesha a commencé à s’intéresser aux analyses. Elle a constaté que l’équipe Approvisionnement n’avait aucun paramètre en place pour dresser son portrait. Elle en a donc créé quelques-uns et comptait les présenter à son supérieur et assumer cette tâche en sus de celles associées à son poste. Son patron voyait la chose autrement et a promu Ayesha à un poste permanent pour travailler sur ce projet. 

Au bout de six ans au sein des RH, Ayesha a voulu relever un nouveau défi et s’est jointe à l’équipe Stratégie et transformation opérationnelle. Elle a adoré. Elle a confié que ce groupe était comme une firme de consultants et qu’elle pouvait y explorer différents secteurs de RBC. « J’ai commencé à comprendre le fonctionnement de toute la banque - nos défis, notre façon de faire de l’argent - des choses que je n’aurais pas apprises autrement, » dit-elle.

Au-delà des possibilités et du soutien auxquels elle a eu accès sur le plan professionnel, Ayesha sent qu’on se soucie d’elle sur le plan personnel. Un nouvel emploi peut représenter un défi pour n’importe qui, mais Ayesha se déplace en fauteuil roulant et l’accès à certaines zones du bâtiment peut constituer un défi supplémentaire pour elle. Au moment de son embauche, on lui a dit que la banque s’occuperait des accommodements dont elle aurait besoin.  Au début, elle n’y croyait pas vraiment, d’autant plus qu’elle n’occupait pas un poste à temps plein, mais la banque a tenu parole.

Elle lui a fourni de l’équipement, comme un portable supplémentaire pour qu’elle ne soit pas obligée de transporter le sien lorsqu’elle travaillait de la maison. La banque a aussi fait effectuer des changements permanents à l’édifice Wellington. Elle n’arrivait pas à atteindre les boutons de porte. Le problème a été résolu. À la salle de toilette, elle avait de la difficulté à atteindre le robinet pour se laver les mains. L’installation a été modifiée. « Au troisième étage, où je travaillais, dans la salle de toilette pour femmes, il y a un robinet qui pointe dans une direction différente des autres robinets, » raconte Ayesha. « C’est à cause de moi. Je trouve ça génial ! »

Pour Ayesha, ces accommodements représentent la plus grande preuve qu’on prend soin d’elle et qu’on investit en elle en tant que personne et pas uniquement comme employée. « RBC se soucie de ce qui compte pour moi et de ce dont j’ai besoin pour réussir. Et encore aujourd’hui, j’admire ça, » ajoute-t-elle. « Je ne doute pas une seconde qu’on me donnera ce dont j’ai besoin pour réussir dans mon poste et dans ma vie. C’est ce qui fait que je reste ici et que je sais qu’on se soucie de moi. »


Christina Ho

Ayesha Zubair 

Première directrice de produit, Stratégie et innovation, Apprentissage

Lire leurs témoignages

Ayesha Zubair
« Si l’on n’apprend pas, on ne se développe pas. »
Ilika Mohan
« J’ai vraiment dépassé les objectifs que je m’étais fixés. »